mardi 9 février 2016

Du portrait de moi...

Portrait de Miss Marie
Impossible de dire autre chose : dans cet œil là , il manque un rire……… Il est plutôt du genre oeil qui incise….trans-perce…Hum…

J’ai compris pourquoi cette idée folle m’est apparue comme une évidence :
-  Dites, vous, là, Madame, Monsieur l’écrivain , vous pourriez m’écrire un texte sur le portrait que Mr Houyet fait de vous, s’il vous plaît, Madame, Monsieur….. ?
  • Oui, avec plaisir, Madame….
Incredible : ils et elles sont tous d’accord sauf UN qui dit : houlala, ça me fait peur et paradoxalement ces propos me rassurent !

Et moi de regarder ce visage là, ce portrait de Moi créé par Dominique et de me dire : c’est une autre, non ? !
Et de demander autour de moi : tu vois qui là ?
Et les autres de me dire : elle est très belle cette photo C’est tout à fait toi là ah ! et moi d’observer ce visage , comme un vertige déjà :
bien sûr, cet œil ne sourit pas, il transperce la paroi, c’est cet œil là que je ne veux jamais montrer et que je cache sous un sourire qui se veut avenant quand il n’est pas fatigué.
Alors je me dis que l’épaule est ronde comme une moitié du monde où il se reposerait, le lui, le elle….
Et puis la brisure l’entaille qu’on sent à la base du front qui dit le temps….

Soudain, je me souviens d’une enfant qui a trois ans : elle est à l’école maternelle dans un joli tablier, elle a les cheveux courts et de bonnes joues rondes et dans ces yeux : un rire éclatant qui brille de curiosité, cette petite fille est fière d’être photographiée : elle se sent belle, elle est belle, elle cherche déjà à séduire, elle porte en elle le regard de son père.
Elle ne le sait pas encore il la quittera trop tôt mais à cet instant là, il vit en elle et vrille alors elle sourit car il lui suffit de poser ses mains sur cet homme de père pour sentir le monde et l’amour.
Elle a ce sourire dans les yeux.

Ce sourire me traverse encore mais il n’est pas là, sur cette photo.